Insigne

© Photo : insigne personnel de l'auteur.

Insigne homologué sous le numéro A694
le 1er décembre 1956


Définition héraldique :

" Ecu moderne coupé d'azur clair et d'azur foncé à la fasce vivrée d'or au chef, bordé de gueules, à une colombe d'argent portant en son bec un brin d'herbe tenu en bande auquel s'accroche une fourmi de sable et du troisième émail. "

Symbolisme de l'insigne :

L'insigne de l'EARS reprend la fable de Jean DE LA FONTAINE, la colombe et la fourmi dans laquelle on lit qu'une fourmi est sauvée des flots par une colombe charitable, à l'aide d'un brin d'herbe. La fourmi finira par rendre la pareille à sa salvatrice en lui évitant le carreau d'arbalète d'un chasseur.

La colombe symbolise les appareils de sauvetage de l'EARS, mais aussi la motivation de ses personnels. Le sauvetage proprement dit est évoqué par le brin d'herbe tendu par la colombe. Les trois éléments dans lesquels interviennent les moyens de l'unité, sur terre, en mer et par le ciel, sont clairement visibles. Enfin, les montagnes de l'arrière-plan sont jaunes, la couleur internationale des appareils de SAR .

Lieu de stationnement :

Base aérienne 149 Alger-Maison blanche puis Base aérienne 101 " Lionel de Marmier " Toulouse-Francazal.

Observation :

L'EARS (escadrille) 99, créée le 1er octobre 1956 à Alger-Maison blanche est restructurée en escadron (dénomination inchangée) le 1er mai 1961, déplacé à Toulouse le 1er mars 1962 pour y être finalement dissous le 1er janvier 1970.

© texte : Service historique de la défense - Air, bureau symbolique. Merci à l'ADC Bernard PALMIERI